Témoignages

Circuit privé Cambodge et Vietnam

Pour la seconde fois que nous passons par votre agence rien a dire que du parfait.Toujours du sur mesure avec ...

Voyage au Vietnam, au Laos et en Thaïlande

Nous sommes rentrés hier matin et je voulais vous remercier pour l'organisation de notre voyage. Tout s'est ...

Notre entière satisfaction pour les services de FarEastour

Nous tenions à vous remercier pour l'excellent séjour que nous avons passé au nord Vietnam ...

Voyage inoubliable au Vietnam

Nous sommes de retour à notre maison à Aix en Provence après ce très beau voyage dans ...

Voyage Hanoï et Sapa

Nous sommes allés au Vietnam en octobre 2015 et sommes passés par cette agence pour 3 excursions ...

Nouvelles

6 belles dunes de sable au Vietnam captivant les touristes

Bau Trang pure, Nm Cuong mystérieux ou Phuong Mai sauvage sont de célèbres dunes de sable du ...

Nos Clients

Un petit nombre des clients qui sont venus nous vister à 3B, Thi Sach, Hai Ba Trung, Hanoi

Voyage Hoi An – l’une des villes les plus magnifiques de l’Asie

À l’occasion du prix World’s Best Awards du magazine Travel & Leisure publié le ...

                       Nos Clients
nos clients

Guide
L’ethnie Lolo au Vietnam
L’ethnie Lo Lo, appelée également O Man, Man Di, Man ou La La, est originaire du Yunnan en Chine. Dans les mouvements migratoires vers le Sud au 15ème et au 18ème siècle, une partie de cette population est venue s’installer dans le Haut Tonkin. Leur communauté au Vietnam se compose de près de 4000 individus vivant dans de profondes vallées des districts montagneux de Dong Van, de Meo Vac, de Bao Lac, dans la province de Cao Bang, et au district de Muong Khuong – province de Lao Cai. Ils se divisent en deux groupuscules : les Lo Lo noirs et les Lo Lo bariolés. Ces appellations sont dues aux couleurs de leurs costumes traditionnels.
 
Les Lolo Bariolés à Ha Giang
Lolo Bariolés à Ha Giang

La maison des Lolo à Ha Giang
La maison des Lolo a Ha Giang

Les Lolo Noirs à Bao Lac, Cao Bang
Les Lolo Noirs à Bao Lac, Cao Bang

Lolo Noirs
 
Les LoLo vivent en hameaux dans les maisons sur pilotis construites dans des endroits hauts et secs, surplombant les vallées. Leurs villages, de taille plus importante que par rapport à celui des autres ethnies minoritaires, se composent de très belles maisons en bois et constituent de véritables musés vivants particulièrement intéressant à découvrir.

Les maisons Lo Lo noirs de Cao Bang sont aménagées suivant un même plan : l’espace à même le sol est réservé aux animaux d’élevage (bœufs, chevaux, porcs, volailles) et au stockage des outils de travail. L’étage, qui est unique, est l’espace réservé à l’homme et se divise en trois travées : la travée centrale comporte l’autel des esprits de la maison (endossé à la cloison postérieure) et, en face de celui-ci, tout près de la porte d’entrée, la cuisine. Les deux travées latérales servent de chambres à coucher.
La mode vestimentaire des LoLo reste traditionnelle, surtout chez les femmes. Les femmes Lo Lo noirs portent une tunique noire qui s’enfile à la manière des pulls et une jupe noire, longue et ample, pincée au niveau de la taille et des genoux. Les femmes Lo Lo bariolés portent quant à elles une sorte de veste décorée de triangles d’étoffe de couleurs différentes et un pantalon indigo.
Chaque lignée familiale Lo Lo comprend plusieurs branches dont les familles membres, très liées entre elles, habitent le même hameau. La fonction de chef de branche, toujours assumée par un homme, est fondamentale. C’est lui qui assure le culte des ancêtres, garantit la solidarité, conserve les tambours sacrés qui sont des instruments permettant la communication entre le monde des vivants et le monde des morts.
Les Lo Lo croient aux esprits et aux génies. Quand une personne meurt, sa famille organise pendant 3 jours « la danse de l’esprit » pour conduire son âme vers ses ancêtres. Des dizaines de bœufs et de porcs peuvent être abattus pour cet événement qui réunit toute la lignée familiale et tout le village. Diverses cérémonies sont organisées et les tambours sortis pour marquer le rythme.
Même s’ils vivent un peu à l’écart du monde et défendent farouchement leurs mœurs et coutumes, les Lo Lo sont extrêmement hospitaliers. Il n’y a pas d’ethnie qui puisse avoir des yeux aussi noirs et aussi beaux que les Lo Lo. Si les yeux sont les fenêtres de l’âme, nous pouvons dire que l’âme Lo Lo est aussi pure que l’air des forets qui les abritent.