Guide
La musique de la cour royale de Hue - une des beauté de Hue
 La musique de la cour royale de Hué, appelée "nha nhac" en vietnamien et signifiant «musique élégante», a été reconnu en 2003 par l'Unesco en tant que «chef-d'œuvre du patrimoine oral et immatériel de l'humanité». Cette musique dit cérémonieuse a toujours fait la fierté des habitants de Hué et fait partie intégrante de la culture ô combien riche de cette ancienne capitale royale dont le passé glorieux ne cesse d’éblouir encore aujourd’hui les voyageurs.
La musique de la cour royale de Hué, appelée "nha nhac" en vietnamien et signifiant «musique élégante», a été reconnu en 2003 par l'Unesco en tant que «chef-d'œuvre du patrimoine oral et immatériel de l'humanité». Cette musique dit cérémonieuse a toujours fait la fierté des habitants de Hué et fait partie intégrante de la culture ô combien riche de cette ancienne capitale royale dont le passé glorieux ne cesse d’éblouir encore aujourd’hui les voyageurs.
 

Les origines - L'histoire et développement de la musique de la cour royale de Hue

 
 
 
 

La musique de la cour royale du Hué est née sous le règne de la dynastie Ly (1427-1788), puis elle se développa ensuite sous les dynasties Tran et Ho. Mais c’est réellement sous la dynastie des Nguyen (1802-1945) que la musique de la cour royale du Hué a été institutionnalisée et codifiée. Les empereurs alors lui accordèrent une position exceptionnelle, la considérant comme musique nationale et symbole du savoir et de la perpétuité de la dynastie. Combinée à la danse et à l'opéra, elles étaient utilisées dans les cérémonies de louange, les affaires judiciaires et les festivals nationaux organisés par la cour et les activités de divertissement du roi et de sa famille royale. Si la musique royale ouvrait et clôturait généralement les cérémonies qui marquaient les anniversaires, les fêtes religieuses, les couronnements, les funérailles et les réceptions officielles, elle était aussi riche en contenu spirituel et était de ce fait considérée comme un moyen de communication avec les dieux et les rois, de leur rendre hommage et de propager des idées philosophiques et des concepts vietnamiens sur l’univers.

 
Selon l'évaluation du Conseil de l'UNESCO, Nha Nhac a le sens de la "musique raffinée". La musique de la cour vietnamienne se déroule généralement dans les festivals annuels, les événements spéciaux. Il est également considéré comme la musique nationale "
 

Une musique complexe et variée

 
Autrefois, la musique royale de Hue comprenait différents genres: Giao Nhac utilisé lors de la cérémonie du sacrifice au ciel et à la terre; Mieu Nhac utilisé lors des cérémonies de louange dans les temples; Ngu Tu Nhac utilisé dans les cérémonies de louange pour Than Nong (génie agricole), Thanh Hoang (dieu d'un village) et Xa Tac (l'État); Dai Trieu Nhac utilisé lors de grandes cérémonies ou de réceptions d'ambassadeurs étrangers; Thuong Trieu Nhac utilisé dans les cérémonies ordinaires de la cour; Yen Nhac utilisé dans les grands banquets royaux; Cung Nhac (ou Cung Trung Nhac) utilisé à l'intérieur des palais royaux.
 
De nombreuses danses royales sont accompagnées par la musique royale. Elles ont toutes deux pour thème le respect des rois et des dieux, et la prospérité du pays. De plus, la musique royale renforce en partie l'unité et la combinaison d'instruments vietnamiens. Parmi les différentes formes de musique traditionnelle au Vietnam, seule la musique royale pouvait mériter une stature nationale en raison de sa sophistication et de son élégance.

 
 
Il existe deux types de musique de la cour royale de Hue, y compris des orchestres à grande échelle et des orchestres à petite échelle. Les orchestres à grande échelle comprenaient une partie importante du tambour et de nombreux types d'instruments de percussion, joués dans les grands festivals ou les vacances. Les orchestres à petite échelle comprennent: cordes, flûtes et percussions, réalisés dans de petits événements et festivals. Tous les artistes ont dû maintenir un niveau élevé de concentration. Parce qu'ils devaient suivre chaque étape du rituel.
 
La musique de la cour royale de Hue est typique du Vietnam savant. Les musiciens les plus talentueux sont bien formés. Nha Nhac utilise une variété d'instruments de musique de la nation.
 
Les instruments couramment utilisés pour le nhac nhac comprennent le kèn bầu (hautbois conique), le đàn tỳ bà (luth en forme de poire à quatre cordes), le đàn nguyệt (luth en forme de lune), le đàn tam (luth sans frette avec un corps couvert de trois cordes), đàn nhị (violon vertical à deux cordes), sáo (également appelé sáo trúc; une flûte traversière en bambou), trng (tambour joué avec des baguettes) et autres instruments de percussion. Un véritable orchestre !
 
Grâce au fort développement socioéconomique, les rois Nguyên accordaient beaucoup d'attention à la Nha nhac. À cette époque, des programmes regroupant des centaines d’oeuvres étaient soigneusement compilés par le ministère des Rites. Par exemple, le Rituel Nam Giao comptait 10 programmes portant le script "Thanh" (succès) ; le Rituel Xa Tac en avait sept avec le script "Phong" (bonne récolte) ; le rituel Miêu, neuf, avec le script "Hoà" (harmonie) ; la grande cérémonie Dai Triêu, cinq, avec "Binh" (paix) ; la cérémonie Van Tho, sept, avec le script "Tho" (longévité) ; et le Dai Yên (grand banquet), cinq, avec le script "Phuc" (bonheur)...
 

 
 
Selon le livre "Khâm Dinh Dai Thanh Hôi Diên Su Lê", publié en 1908, les instruments utilisés pour la musique de cour vietnamienne à la fin du 18e siècle comprenaient un tambour, des castagnettes, deux flûtes de bambou, un luth à trois cordes, un violon à deux cordes, un luth en forme de lune, un luth en forme de poire à quatre cordes et trois cymbales de bronze.
 
La musique de cour de Huê était généralement accompagnée par la danse de cour. Il y avait beaucoup de danses de cour sous la dynastie des Nguyên, on peut citer les danses du dragon, du lion, de la tortue et du phénix, la danse lanterne, la danse de l'éventail, celles des « huit fées en voyage sur mer », des « huit fées en voyage dans les nuages », « des deux généraux conduisant des soldats au combat »... Les danses les plus remarquables étaient Luc Cung hoa dang (« six offres cultuelles aux lanterne en forme de fleur ») et Lân mâu xuat lân nhi (« un lionceau est né par sa lionne-mère »). Toutes les danses avaient une grande valeur artistique et quand elles étaient combinées avec la Nha nhac, le spectacle était grandiose.
 

Apprécier la musique de la cour royale du Hué 

 
Aujourd'hui, l'orchestre, fondamentalement, le spectacle de chant, la danse de la musique royale peut être utilisé dans diverses formes d'exécution dans des occasions formelles telles que Hue Festival, festivals folkloriques, festivals bouddhistes, musique de chambre, dans le protocole, spectacle pour les touristes, les artistes servent Les gens dans le festival traditionnel Tet ou ethnique ... Ainsi, la musique judiciaire et les conditions spatiales qui font du style sont beaucoup plus étendues qu'auparavant. Nha Nhac est retournée chez les gens, de sorte que sa valeur artistique sera également sauvegardée, durable et constamment encouragée.
 
Lors de votre séjour à Hué, ne manquez pas d’assister à une représentation de la musique de la cour royale du Hué. Un spectacle tout à fait fascinant qui vous permettra de mieux comprendre la culture d’une ville profondément attachée à ses traditions artistiques. Pour ce faire, nous vous conseillons de participer à un dîner royal. Au cours de ce dîner royal vous aurez l’occasion d’apprécier l’extrême complexité de cette musique, d’admirer les magnifiques costumes en soie de la troupe d’artistes mais également de faire une expérience gastronomique tout à fait exceptionnelle. Vous allez goûter à une cuisine inspirée des traditions culinaires de l’ancienne cour royal de Hué où tout est raffinement et subtilité, aussi bien visuellement que gustativement.
 
Une autre option, c’est de vous rendre au fameux Festival de Hué. Ce festival de renommée international se tient tous les 2 ans, le prochain aura lieu en 2020. Comme chaque année, la musique de la cour royale du Hué y tiendra bonne place. Mais un des meilleurs endroits pour écouter la musique royale reste le théâtre Duyet Thi Duong. Situé à l'est du palais de Quang Minh (palais de la luminosité) de la citadelle interdite, le théâtre Duyet Thi Duong est le premier théâtre ouvert à jouer de la musique royale raffinée. Cet espace a été construit il y a environ 200 ans et est le plus ancien stade traditionnel vietnamien qui soit resté. En moyenne, il y a 4 représentations par jour et plus de 2 500 visiteurs se rendent à Duyet Thi Duong pour écouter la musique de la cour royale de Hué chaque mois, la majorité sont des visiteurs internationaux. L’importance de Duyet Thi Duong est plus évidente lors des festivals où elle devient la principale attraction.

On répond à vos questions:


Oliver Shih

12:46 AM, 19 Septembre 2017
La musique royale de Hue est vraiment une beauté culturelle à ne pas manquer  à Hue. La performance de la musique royale nous ramène de centaines d'années précédents lorsque les dynasties féodales du Vietnam régnèrent. Je vous recommande de regarder ce spectacle au moins une fois.

Mammie

09:11 PM, 29 Septembre 2017
Lors du voyage de ma famille à Hue, nous avons eu l'occasion d'assister à un spectacle musical sur un bateau-dragon flottant sur la rivière des Parfums. C'était génial. Des artistes en costumes sophistiqués ont joué des instruments traditionnels du Vietnam. Les chansons sont à la fois folkloriques et royales, nous donnant une expérience très spéciale, tout comme le spectacle de marionnettes sur l’eau.